Jeff Clark

 

FANTÔME SANS DEMEURE

Ce matin dans une ruelle je fus intrigué par un visage
que je crus reconnaître dans une lucarne au dessus d'un garage,
alors je m'approchai de lui, il déclamait en silence,
blessant l'âme d'une oreille imaginaire derrière la vitre
comme dérangé, ou pleurant, tel
un rêveur, hébété dans un fossé de coquelicots—
comme quelqu'un se réveillant malade, étendu
dans un lit humide de molènes efflorescentes :
" Je n'ai aucune envie de théoriser le langage—
je fus élevé chichement et j'ai pêché plus qu'on ne peut dire
je préfère encore attaquer et détruire
celui dont la voix m'agresse
Sur son bureau, un livre de pensées connu, une tragédie
dont il ne restait que le couplet presque familier d'une Sentinelle
je commençai à le réciter—intrigant celui qui, de dos,
m'était totalement inconnu—" ça t'écorche les oreilles ? "
" Rien à foutre d' Antigone ! —Je déteste le langage, je déteste l'artifice,
je préfère encore attaquer et agresser
la créature qui m'a imaginé et parqué ici. "



© Jeff Clark & Sun & Moon Press / Poème traduit par Vincent Broqua