Christopher Edgar

 

Anniversaire

J'ai un aveu à faire :
quand j'étais petit
je n'arrêtais pas de perdre mes chaussures.
D'accord, le climat était différent à l'époque :
les arbres à la fois plus grands et plus faciles à escalader,
les oiseaux plus vertueux,
plus de papillons, moins de nuages,
et tout autour
une odeur de tourbe brûlée.
Des hommes bleus erraient à la surface de la terre
derrière les murs de pierre construits par les Romains
tout au fond de notre jardin là où
commençaient les jungles d'Asie du Sud-est.
Pour tout vous dire, j'étais légionnaire, trouver le pôle Nord était ma mission —
Horatio Hornblower était mon frère…
Non, nous n'étions pas là quand le Zeppelin a atterri
mon père était magistrat à Khartoum,
pendant que ma mère s'occupait des malades,
au moment où je signai la pétition pour que l'on relachât Dreyfus,
mon frère venait de rencontrer Neils Bohr.
Mata Hari habitait juste à côté de chez nous —
c'était elle que l'équipage du Zeppelin était venu chercher —
comme Baba Yaga, elle avait accroché une tête réduite
à sa porte d'entrée, une bougie allumée à l'intérieur du crâne —
nous savions tous qu'elle collaborait avec l'ennemi
et qu'elle dévorait la chair des croisés, c'était un vrai ptérodactyle cette femme.
      C'est
l'année où le Nil a débordé, le Krakatoa, à l'est de Java,
répandait un parfum capiteux de girofle brûlée sur les mers du Sud.
En Sibérie un crâne de mammouth laineux fut découvert
sous une montagne de glace, le jour de mon dixième anniversaire, mon frère
     était cloué au lit,
il souffrait du scorbut, de rachitisme, et d'une éléphantiasis du foie, et
ma mère lui donna des baumes, de la myrrhe, et plus de baumes et plus de
     myrrhe encore,
et des plâtrages à la moutarde, et j'ai eu une arquebuse, un jaguar et un
     troglodyte, et nous avons mangé
des figues et des anguilles, et une omelette norvégienne et avons bu notre grenadine cul sec, nous avons assisté à l'invention de la poudre à canon, et avons vu des gauchos attraper des nandous avec des bolas et boire du maté, tandis que les indigènes enterraient du poisson dans le jardin, avec Marco Polo, et le Bon Roi Wenceslas qui écrasa et soumit Jean sans Terre si bien qu'il finit par voir des étoiles, Andromède, et Orion et Draco le Dragon, nous lui avons fait passer le pont des Assizes à dos d'âne avec les derniers des Hittites, passer tout nu à travers les rues de Coventry, Maximilien convia un oryctérope au bal, et fut exécuté sommairement par Savonarole, qui déroba le feu aux Dieux et essaya de s'enfuir sur le dos du roc, puis sur un mastodonte, et tout cela a simplement fini par déclencher Ragnarök, le crépuscule des dieux ; ce fut aussi la dernière fois que Raspoutine dansa avec Marie, Reine des Ecossais, je la vois encore sangloter dans sa mantille….