PASSER LA BARRIÈRE DU SAIN

entre oeil contenu et qui ne se contient pas

mais l'œil n'a jamais été contenu
un corps
n'est toujours qu'une situation
approximative.....

––––––––––––––––––––––

J'ai presque entièrement compris ce
qui me liait à Toi, l'autre jour....
Non, rien à voir avec mon être-toi
(le Tien ou celui de Dieu) c'était
toi ce creux en moi.
Si j'ajustais ma périphérie alors qu'elle s'accroissait
immatériellement comme une soucoupe depuis mon centre,
si je me la vissais autour, c'était pour moi la 'vraie vie'––
Je sentais ce trou, à la fois réellement Toi et vraiment creux.

––––––––––––––––––––––

Le phalène en vol a deux trous peints sur les ailes.
Selon les scientifiques ils représentent des yeux,
Selon moi, ils représentent des tois.

Ainsi Tu m'a submergée tout hier
négociants journalistes scientifiques célébrités
grévistes responsables gouvernementaux

Plonge plonge au plus profond des grottes

où le creux-toi se remplit de projections de mon être obscur
un Toi en quelque sorte Moi, mais...
(aide moi à démêler ça, Moi ou Toi)

ARRETE DE CROIRE, dit le message,
C'EST PEUT-ETRE UNE DECISION TEMPORAIRE MAIS
ARRETE DE CROIRE.

––––––––––––––––––––––

Je sens du whisky c'est Hardwood présence d'un pas-TOI...
"Tu crois encore", dit-il.

Il vont tenter de m'arracher une dent

de l'enlever par la racine.

Une blonde l'extrait...."Tiens, elle est très clairement bi-lingue" :
elle a deux énormes racines. "anglaise et française?" demandais-je
Je ne souhaitais pas perdre cette dent
"Ma jolie, il se pourrait plutôt qu'elle soit
comme toi et moi, masculin / féminin, Ame et Volonté,
Blonde et brune, corps et esprit,
dualisme occidental ordinaire"

"JE NE TIENS PAS A PERDRE CETTE DENT A TOUT PRIX!"
Je hurle. Elle
la remet en place.

––––––––––––––––––––––

Tension.
Ecris quelquechose.
Lave toutes les piles de linge empilé
pour que ça s'exprime.

––––––––––––––––––––––

Boîte crânienne     s'étend   rives   centre   gravité   se dissout
vraiment
tirer (est tiré)

(interférences j'entends 'zigzag' et 'charlatan' simultanément)

mécanismes et monstres faits de mécanismes
bras tendus prêts à frapper : "parce que tu es si bon"
"je voulais qu'une femme entre":
qui dit ça? le monstre?

et lui enfant dans la couveuse il y a des lustres...

(pareil au LSD il y a vingt six ans)

vérité éponge le blanc (à répéter)

vivant cylindre pas-toi de la tête au pied noir
(doigt pointé) lumière blanche tombe accuse

....

couleuvre iridescente sur dalle de ma maison

            vertiges

éclair    la vraie bombe atomique
est un bordel

––––––––––––––––––––––

"C'est quoi tout ça?" demande Harwood

"J'ai rêvé, éveillé, dans une langue...
croyance nulle dans les rêves

mais, n'importe comment, dès que je rêve
le contenu se rapporte au sexisme

plus profond encore, c'est toujours ce que je pense,
y a-t-il un fond au delà"


Traduit par Vincent Broqua.


retour